• Premier album "La moitité du chemin" disponible sur iTunes !

      Découvrez le clip du single "Maman m'avait dit" ICI.

    Précédent
    Suivant

Dumè

Bio

Voilà quelques années que la Corse ne nous avait pas livré un artiste aussi prometteur. Avec Dumè, c’est maintenant chose faite.

Originaire de Cargèse près d’Ajaccio, c’est sur ses plages que Dumè commence à composer ses premiers morceaux. Comme sa ville natale, Dumè à les pieds dans l’eau et la tête dans les étoiles. Issu d’une famille de chanteurs et de musiciens, Dumè grandit entre la Corse et Marseille, bercé par le rythme des guitares de son père. Depuis son île, il décide qu’un jour lui aussi sera musicien. Il apprend alors très vite à jouer de la guitare, jusqu’à maîtriser parfaitement son instrument. A 16 ans, il commence à mettre en forme les mélodies qui lui trottent dans la tête. Intimement persuadé que son avenir se fera dans la musique, Dumè s’installe définitivement à Marseille et s’inscrit au conservatoire. Il y suivra une formation de chant de plusieurs années. Déterminé, le jeune chanteur compositeur décide de partir vivre à Paris dans l’espoir de rencontrer la personne qui lui donnera sa chance.
Après quelques mois de galère, entre petits boulots et grosses remises en question, sa route croise celle de celui qui deviendra son parrain et son mentor, Pascal Obispo. L’interprète des tubes « Lucie » ou « Savoir aimer » est d’emblée convaincu de son talent d’auteur-compositeur. Dumè signe alors son premier contrat, chez Atletico, la maison d’éditions de Pascal Obispo, où il compose pour Johnny Hallyday ou Natasha St-Pier. Parallèlement, il entame l’écriture et la composition de quelques titres plus personnels, dans l’espoir de réaliser son premier album. Sa signature chez MyMajorCompany intervient quelques semaines plus tard, et en un mois et demi il réunit 100 000€ auprès des internautes.

Dumè s’entoure alors de Lionel Florence (Florent Pagny, Pascal Obispo, Calogero, Johnny Hallyday...) pour les textes et de Mathieu Daquin (Emmanuel Moire, Jennifer…) pour la réalisation.
Un premier single, « Je ne sais rien faire », sort en 2010 et rencontre très vite le succès tant public que médiatique. Il n’en fallait pas moins pour lui mettre le pied à l’étrier. Il rejoint quelques mois plus tard la troupe de la comédie musicale Robin des Bois dans laquelle il décroche le second rôle masculin, celui du Shérif de Nottingham, aux côtés de M. Pokora.

S’en suit une tournée marathon de 220 dates qui s’achèvera le 29 juin prochain. « Participer à un tel spectacle a été pour moi une opportunité et une chance merveilleuses. Voir évoluer d’aussi près un artiste tel que Matt Pokora, travaillant d’arrache-pied chaque jour, m’a montré que le métier d’artiste c’est avant tout du travail, de la patience et de l’abnégation » raconte Dumé. Une chance donc pour ce jeune artiste d’être plongé au cœur de l’un des pus grands événements musicaux de ces dernières années. Fort de cette première expérience, Dumé remontera sur scène dans quelques mois, cette fois-ci en tant que premier rôle du spectacle musicale Le bal des Vampires, mis en scène par Roman Polanski au Théatre Mogador.
Son premier album oscille entre pop et chanson française. On y devine aisément l’influence de ses idoles de toujours (Cabrel, Goldman ou encore Julien Clerc) et des artistes d’aujourd’hui (Coldplay, Muse…). On y découvre aussi un artiste profondément attaché à ses racines méditerranéennes et un homme marqué par la vie. L’amour (« La moitié du chemin », « Mon opium »), le mal-être (« Charlie Chaplin »), le désir de liberté (« Conquistador »), le besoin de réinventer sa vie (« Solitaire »)… Des thèmes qui parlent à tous, des mélodies pop et entrainantes ou des balades plus mélancoliques, Dumè livre enfin un premier album personnel, radicalement positif et plein d’espoir.

Des plages de Cargèse aux couloirs du Palais des Congrès il n’y a qu’un pas, Dumè l’a franchi.

Son album

La moitié du chemin
La moitié du chemin
16/06/2014

Vidéos

Concerts

Aucun concert annoncé