• Germain est actuellement en studio. son 1er album est prévu courant 2013.
    Précédent
    Suivant

Germain

Bio

Germain, c’est d’abord une voix surprenante, sur le fil, saisissante, aux antipodes d’un physique de bûcheron qu’on imaginerait volontiers tout droit sorti du grand nord canadien. Un artiste atypique au talent évident. Des textes douloureux, engagés mais toujours emprunts d’une certaine forme de légèreté. Germain nous embarque avec une facilité déconcertante dans un voyage résolument automnal, entre variété, pop et électro. Avec son premier album, Saison Morte, Germain réussit à nous faire trembler comme des feuilles, pleurer comme des saules au bord d’une rivière et danser tels des oiseaux, de branche en branche.

Germain, c’est aussi cette barbe hirsute et patiemment entretenue. Héritage et symbole d’un folk omniprésent dans ses influences. Une façon aussi de se dérober, de se cacher. Une forme de pudeur, peut-être même une façon d’être à part entière. La liberté de l’artiste, ici comme ailleurs. Loin des clichés de l’artiste maudit, Germain se révèle drôle, joyeux et sacrément attachant. Il faut le voir enchaîner les bons mots, rire de tout et surtout de lui-même, pour comprendre qu’il est le meilleur ami idéal. Difficile d’imaginer qu’en 2006 Germain était le leader d’un groupe de rock tendance gothique !!! A l’époque, avec son groupe Margot, il écoulera près de 30 000 albums et écumera les scènes européennes avec plus de 150 concerts.

Auteur, compositeur et interprète de la quasi-totalité des titres qui composent ce premier album solo, Germain décide de créer la rupture avec sa première vie artistique. On découvre des mélodies déchirantes ou lumineuses et l’on devine un artiste profondément sincère. On s’imagine sans peine une forêt magique, au pied d’un arbre une nuit étoilée, ou sur le quai d’une gare, ou perdu en mer, ou encore dans un parc un jour d’automne à Paris… Mélodies spleenétiques et bouleversantes, univers grave et envoûtant, Germain transporte notre imaginaire de lieu en lieu et nous ballade d’émotion en émotion. Mélancolique avec « Tombe l’amour », « Où tu iras » ou « Saison morte », on pleure sur « Je ne veux pas mourir seul » et « Olivier ». On se laisse emporter par les ritournelles que sont « Les mots » et « Alors on chante », on chancelle avec « Ave Maria ».
Pour concevoir l’album, Germain s’est entouré de trois réalisateurs artistiques. Franck Authié (Grégoire, Judith…), pour le côté acoustique et envoûtant, William Rousseau (Christophe Willem, Alain Chamfort…) pour les sonorités électro et Laurent Guéneau (Zazie, Grand Corps Malade…) pour l’élégante originalité de la production.
Le premier single, « Les mots », raconte l’histoire de toutes ces intentions qui au quotidien nous procurent des émotions. Les mots qui nous blessent ou qu’on garde en mémoire, les mots qui nous poussent aux gestes doux ou violents, les mots qui nous inspirent ou qui nous détruisent, les mots qui nous apprennent le bien et le mal, les mots de la vie en somme.
En 12 morceaux portés aux nues par cette voix sidérante, Germain propose et impose un monde inédit, où Mylène Farmer côtoie Ray LaMontagne, ou Sissi danse une valse effrénée avec Christopher McCandless, le héros maudit du Into the wild de Jon Krakauer, ou le spleen des Fleurs du mal jouxte l’idéal des poèmes d’enfants. Un artiste qui fait voler les mots comme autant de feuilles mortes entraînées par le vent.
Sa Saison morte est bien vivante, que cela soit entendu.

Saison Morte - Sortie album 28 octobre 2013

Ses albums

Les mots - Single
Les mots - Single
19/08/2013
Saison Morte - Album
Saison Morte - Album
28/10/2013

Concerts

Aucun concert annoncé