Julien Comblat

Bio

A tout juste 24 ans, Julien Comblat touche du doigt un rêve d’enfant. Auteur, compositeur, guitariste, pianiste et interprète, il s’apprête à accomplir ce à quoi, sans aucun doute affirme t-il, il était destiné : faire de la musique son métier.
Son parcours sonne aujourd’hui comme une évidence.

En 1996, Julien quitte la France, son pays natal, pour partir vivre en Hollande avec sa mère. C’est à Amsterdam qu’il va passer une partie de son adolescence.
Là-bas, bercé par la double culture, il va se forger une solide connaissance musicale et se familiariser, non seulement avec la langue anglaise, mais aussi avec les sonorités pop anglo-saxonnes qui inondent alors le MTV hollandais.
Avant cela, initié à la musique par un père musicien de jazz et sound designer dans la publicité, Julien Comblat fredonne très tôt les mélodies d’artistes tels que Michael Jackson, les Beatles ou encore Bob Marley. La relation au père comme point de départ d’une passion. Sans doute aussi le besoin de le rendre fier. L’impression aussi pour Julien qu’il faut être à la hauteur d’un tel soutien paternel.

Sur le piano familial, et baigné dans un éclectisme musical sans faille, Julien Comblat se prend à imaginer des mélodies plus personnelles, qu’il compose sur ce qui deviendra très vite son instrument de prédilection : la guitare.
Après un bref passage par les études, juste après le lycée, Julien se décide à franchir le pas : il s’envole pour Paris où sous les yeux de son père, il travaille chaque jour pour concrétiser son projet. Le chant lui vient naturellement. Il s’inscrit au conservatoire de musique de Paris pour étudier l’écriture, la composition et la guitare. Le jeune artiste est lancé et rien ne lui paraît désormais impossible. Parallèlement commencent alors les démarches du début, les recherches puis les rencontres qui donneront raison à son intuition.

Le jeune artiste est repéré par le manager de Diam’s qui lui propose de prêter sa voix, en tant que choriste, sur « Solo », le dernier album de la rappeuse. Dans la foulée, il collabore sur deux titres de l’album de M Pokora, en tant que réalisateur et auteur. Ces premières expériences lui permettent d’effleurer son rêve. Il continue à composer, plus sûr de lui que jamais.
Son goût pour la pop se révèle au fur et à mesure de son travail de composition et son émancipation de la culture familiale. Ses influences deviennent plus personnelles, du rock avec James Morrison au RnB avec Timbaland ou Red One.

Ce que Julien Comblat aime avant tout, ce sont ces artistes qui depuis toujours ont su mêler les genres pour inventer un style : de Michael Jackson avec Quincy Jones à Kanye West avec Daft Punk, en passant par toute la scène US des années 2000, où la frontière entre les genres est de plus en plus ténue. Son goût pour la langue française se dessine. A l’aide de sa guitare et de son ordinateur, il créé ses propres titres en acoustique, les poste sur la toile… Et ca marche !

Entre dance et pop, le jeune homme révèle aujourd’hui un premier album ambitieux et redoutablement efficace. Un album qu’il compose, qu’il réalise et qu’il co-écrit. Où il s’attache aussi bien aux mélodies qu’il imagine qu’à l’efficacité des morceaux qu’il dévoile.
Entre dance et pop, le jeune homme révèle aujourd’hui un premier album ambitieux et redoutablement efficace. Un album qui parle de et à sa génération. Un album décomplexé et affirmé, entre rythmiques electro et ritournelles pop.

Julien Comblat, c’est le chaînon manquant entre la scène hip hop et la nouvelle scène française. Le symbole d’une génération qui ne s’encombre plus des codes.

C’est avec un nouveau single aérien, « Monde Nouveau » que Julien présente ce 1er album , où il prête le micro à Kheiron, héros de la série de Canal+ "Bref", comédien prometteur récemment a l'affiche des Gamins aux côtés d'Alain Chabat, humoriste triomphant a l'Europeen depuis plusieurs mois...
Et MC de luxe à cette occasion.

Vidéos

Concerts

Aucun concert annoncé