• 1er album "Dis-moi maman" dans les bacs !
    Précédent
    Suivant

Maxime

Bio

Dans ce premier album de mademoiselle Maxime, on sent à la fois l'énergie de sa jeunesse, et la richesse de son vécu. Sous le vernis pop de ses mélodies, l'air de rien, elle fait passer de vraies idées. Cette attitude musicale, elle l'a inventée avec son compositeur Franck Authié (réalisateur de l'album de Grégoire), avec qui elle se prépare depuis cinq ans. Dans ses vies antérieures, Maxime a été étudiante en médecine (peu de temps), quasi-executive woman (sans s'y reconnaître), et enfin institutrice (avec plus de conviction). Et il y a eu l'aventure Foxies, un girlsband "frissonnant au Top", un album à gros budget qui ne sortira jamais... Elle en garde une belle amitié avec Aurélie Konaté (Star Ac 2), le sentiment qu'une vie d'artiste est chose possible, et le souvenir émerveillé d'un concert de No Doubt - alors dans la même maison de disques.
En remontant encore le temps, on voit un papa russe arménien, une maman professeur de russe, leur rencontre à Moscou... puis le retour en France, les trois filles qui naissent, Maxime en dernier. De ses origines slaves elle a gardé l'émotion, de son enfance, l'insouciance et la douleur, et c'est tout cela qu'elle nous livre tout en couleurs..
Une fille échappatoire, chargée d'incarner la joie, la vie, peut-être même de lui donner du sens.
D'où cet album, ces batteries, ces guitares qui respirent la volonté de vivre, d'aimer, de rencontrer. D'où ces bouts d'enfance, comme "Les films américains" (adaptation du tube de Kim Wilde "Kids In America", millésime 1981). D'où ce personnage, ce petit bout de femme qui ne cède pas à la complainte, même en évoquant ses blessures ("Si tu nous voyais", co-écrit avec Jean Fauque). D'où cette bienveillance qu'elle suscite naturellement autour d'elle, ces belles rencontres sur son chemin... (Grégoire lui offre le titre "Dessine-moi"). La victoire de sa musique, ce serait d'en finir avec un certain cliché, qui veut que la mélancolie soit forcément plus "intelligente". Comme si la joie n'était pas une conquête, une fusée, une vitale nécessité.
En avant, Maxime, montre-leur les couleurs...

"Dis-moi maman", sous ses allures de comptine rock, traite de notre culpabilité à vivre bien, face à des drames familiaux, face aux misères d'ici et d'ailleurs. S'accorder le droit au bonheur, c'est un vrai travail sur soi, et Maxime est passée par là. Mais bien sûr, il s'agit d'une chanson pop, pas d'une conférence, et tout cela passe comme une lettre à la poste... ou comme un single à la radio. Comme disait Mary Poppins, " c'est le morceau de sucre qui aide la médecine à couler".

Son album

Dis-moi maman
Dis-moi maman
10/02/2012

Vidéos

Concerts

Aucun concert annoncé